Skip to content

Étiquette : opinion

De l’idéologue à l’idéolâtre

J’ai déjà décrit sur ce blog les mécanismes de diffusion de l’idéologie néolibérale au sein des institutions d’enseignement supérieur comme une forme spécifique de « production/circulation » d’un « discours d’importance », suivant un schéma théorisé par Bourdieu. Reprenons-le rapidement1 : l’idée centrale en est que le discours idéologique se « transfère » de champs en champs (par exemple, de l’entreprise à l’université, de l’université à l’entreprise,…

Continuer De l’idéologue à l’idéolâtre

Leave a Comment

Alain Destexhe et la fabrique de l’opinion

Tout a commencé par un billet d’Alain Destexhe, député MR de son état, adressé à Bernard De Vos, Délégué Général aux Droits de l’Enfant : dans ce billet – relayé par la Libre Belgique sans que celle-ci ne s’interroge sur la compatibilité de ce billet avec sa ligne éditoriale, le député utilise préférentiellement le terme « tsigane » au terme « rom1 » (à la manière de Pierre Vial, « théoricien » d’extrême droite français) et enchaîne avec des considérations sur la responsabilité des roms dans leur situation pour in fine asséner l’assertion suivante qui ne manquera pas de faire sourire les plus psychologues d’entre les lecteurs : « Que des enfants dorment dans la rue à Bruxelles à l’été 2013, je trouve cela déplorable, mais je ne “culpabilise” pas pour autant. » Toute l’argumentation de ce billet du député articule une série de « vérités » discutables et des stéréotypes afin de délivrer un message attaquant avec virulence l’action d’une institution de la Fédération Wallonie-Bruxelles. En soi et usuellement, il me semble absolument inutile de commenter largement ce type de propos vu que cela ne fait qu’augmenter leur propagation. Mais je rejoins le journaliste-blogueur Marcel Sel lorsqu’il indique que de tels propos ne peuvent, en même temps, se passer de commentaires2.

En effet, Alain Destexhe n’est pas un député membre d’un parti d’extrême-droite : il se proclame « libéral », et est membre du Mouvement Réformateur (MR), à côté de personnalités telles que Richard Miller ou Françoise Bertieaux. Si je cite ces deux exemples, c’est qu’il s’agit de personnalités qui théorisent fortement le cadre de leur action, qui explicitent les piliers idéologiques qui sous-tendent leur activité parlementaire, n’hésitant pas à citer des références théoriques précises. Le débat politique avec eux prend souvent la tournure de débat d’idées – bien que même dans ce cadre, comme le dit Bourdieu, le débat politique revienne fréquemment à faire du « méta » sur du « méta ».

Mais quel est le fondement idéologique de M. Destexhe ? Dans quelle mesure ces piliers s’articulent-ils en un tout cohérent qui pourrait expliquer le succès électoral de ce député supposément pourfendeur du « politiquement correct », si prompt à dénoncer « les bobos » et les « bien pensants » ?

Dans ce texte, je m’emploie à une première analyse  systématique du discours d’Alain Destexhe, fondée sur les publications de son blog. Je propose, dans une première partie, une approche plus quantitative permettant de mieux appréhender les thèmes et associations les plus courants dans sa littérature. Dans une seconde partie, je montre quelques effets de rhétoriques utilisés par le député MR qui impliquent une certaine difficulté à « labelliser » clairement son positionnement politique. Dans la troisième partie, j’en viens à quelques références théoriques qui sont spécifiques à une certaine classe thématique décrite quelque peu dans la première partie. Enfin, et pour conclure, j’avance quelques hypothèses sur le positionnement et le succès d’Alain Destexhe. Continuer Alain Destexhe et la fabrique de l’opinion

  1. Qui est le terme choisi par les roms pour se désigner eux-mêmes.
  2. http://blog.marcelsel.com/archive/2013/07/18/destexhe-ou-l-imposture-2971932.html
11 Comments


Konami Easter Egg by Adrian3.com