Skip to content

Étiquette : barbares

Agiter ses chaînes, comme des bijoux

Cet article est initialement paru sur le blog e-Mois de la Revue nouvelle. Dans la foulée des attentats parisiens et des « événements » bruxellois, nombre d’intellectuels sont intervenus dans le débat public pour offrir des « décryptages », des « décodages sur le vif » et autres analyses « instantanées » de l’actualité. Parmi eux, nombreux sont ceux qui ont proposé un éclairage pour le moins « en…

Continuer Agiter ses chaînes, comme des bijoux

Leave a Comment

Radicalisation, le retour

La notion de « radicalisation » est de ces notions-écrans qui permettent de laisser accroire qu’on peut « réguler » un phénomène social interpellant – puisqu’on a un « label » à apposer sous-tendant une forme de « modélisation » du phénomène, on peut alors « prendre les mesures ad hoc ». Construite par les consultants en sécurité et récupérée ensuite par quelques universitaires, cette notion est au mieux floue…

Continuer Radicalisation, le retour

Leave a Comment

Lire cet article expose à un risque de radicalisation

Ce billet est initialement paru en mars sur le blog e-Mois de la Revue nouvelle. Une version abrégée a également été publiée comme éditorial du N°3 de la Revue en avril 2015. À la suite des attentats de Bruxelles, Paris et Copenhague, de l’opération policière verviétoise, des départs vers la Syrie de « jeunes candidats au djihad » paraît-il nombreux1, le débat…

Continuer Lire cet article expose à un risque de radicalisation

Leave a Comment

Les barbares sont en ville

Les récents « événements » français et danois ont été commentés largement tant dans la presse que sur les blogs : on ne manque pas « d’analyses » qui interrogent les causes des drames, qui appellent à des mesures – qu’elles visent à renforcer les politiques sociales ou à renforcer le contrôle. « Contribuer au débat » (en supposant qu’un débat existe par la juxtaposition des positions,…

Continuer Les barbares sont en ville

Leave a Comment


Konami Easter Egg by Adrian3.com